Parents imparfaits Index du Forum

Parents imparfaits Index du Forum FAQ Rechercher S’enregistrer Connexion

Vivre avec un ado, c'est découvrir une personne avec qui communiquer différemment

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Parents imparfaits Index du Forum -> Notre vie de famille -> Nos enfants -> Le temps passe...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Magali Administrateur Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 01 Juil 2009 Messages: 533 Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 猪 Cochon

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 01:30 (2011)    Sujet du message: Vivre avec un ado, c'est découvrir une personne avec qui communiquer différemment Répondre en citant

http://www.espace-psy.com/contenu/La-mutation-lors-de-l-adolescence/0075.ht…


Valérie Cordonnier - 21/01/2008

 
Régulièrement, j’écoute des parents qui souhaitent que je reçoive leur enfant « qui ne va pas bien du tout ». Cet enfant s’avère être le plus souvent un adolescent avec qui la communication devient plus difficile. Aussi, dans leur volonté de bien faire et leur angoisse, les parents se sentent ils malgré tout dépassés par les événements. Ils en arrivent à se demander s’ils sont de bons parents ou tout simplement s’ils n’ont pas tendance à devenir « fous » ! En effet, maintenir une bonne communication avec un ado n’est pas toujours de tout repos.
 
 
  
Un adolescent aujourd’hui, qu’est ce que c’est ?

C'est une fille ou un garçon entre 12 et 18 ans. On peut parler de pré-adolescence pour ceux dont l’âge se situe entre 9 et 11 ans et de post-adolescence pour les 19-25 ans. Cette tranche d’âge est destinée à acquérir des connaissances autres que prosaïques pour que les jeunes trouvent leur place dans la société. On commence aussi à parler d’adulescence pour les plus de 25 ans, qui ont décidemment beaucoup de difficultés à entrer véritablement dans le monde des adultes.
 
Un parent d’adolescent, qu’est ce que c’est ?

Il n’y a évidemment pas de portrait type. Cependant, on sait que c’est un homme, une femme, âgés de 35 à 45 ans. Les parents d’adolescents sont la plupart du temps à l’apogée de leur vie professionnelle, économique, sexuelle, et sociale. Bien qu’ils soient parents depuis au moins une dizaine d’années, qu’ils aient donc une expérience de ce «métier» de parent, les parents d’adolescent sont parfois perdus, parfois dépassés, et de toute façon troublés face aux changements qu’ils doivent mettre en place dans leurs rapports avec ces adolescents.
 
Car quoi de plus déstabilisant pour l’adolescent que cette période où il faut faire face à de tels changements ? Le corps se développe, pour acquérir les caractéristiques de son sexe et commencer à ressentir les pulsions sexuelles avec lesquelles il doit composer. Les capacités intellectuelles s’accroissent de 30% et un sens critique se développe grâce à l’apparition de la pensée formelle qui permet de raisonner de façon abstraite.
 
Avec cette nouvelle aptitude, le jeune peut porter un regard plus critique sur le monde des adultes et il ne s’en prive pas! C’est à ce moment que l’adolescent commence à «dé-idéaliser» ses parents en se permettant de souligner leurs contradictions entre ce qui est dit et ce qui est fait: «Tu me dis de ranger mais toi tu ne fais rien, c’est toujours maman qui range tes affaires!» Période difficile pour les parents mais nécessaire afin que les jeunes puissent créer leur propre personnalité.
 
Les parents doivent laisser leurs jeunes prendre du recul par rapport à eux, ils vont créer leur propre intimité avec leurs copains qui prennent de plus en plus d’importance dans leur vie. Les marques d’amour, les gestes tendres vis-à-vis d’eux à l’extérieur deviennent complètement déplacés alors que l’adolescent pourra être dans une sorte d’exhibitionnisme avec son ou sa petite amie. Les parents reçoivent moins de confidences, leurs ados se détachent…

Les modifications physiologiques propres à la puberté s’accompagnent parfois aussi d’un profond mal-être ; on « accuse » les parents d’être à l’origine de ces traits physiques auxquels il faut s’accoutumer, même si c’est le plus souvent de façon transitoire, nez un peu fort, peau acnéique, etc. L’adolescent encore petit et trop mince regarde avec envie ses amis plus grands et plus forts, image qu’il associe à la séduction et à la popularité. Mais aussi, l’adolescente précoce car très formée, se doit de subir une convoitise sexuelle à laquelle elle n’est pas encore prête à répondre. De plus, elle a tendance à développer une image négative d’elle-même à mesure qu’elle s’éloigne de l’idéal «minceur».
 
La communication parent / adolescent devient très particulière en raison des nombreux éléments dont il faut tenir compte dans la façon dont on va échanger. Il peut sembler curieux de devoir s’adapter alors qu’on partage les liens du sang et qu’on vit ensemble depuis au moins dix ans. Justement, cette intimité qui dure depuis si longtemps fait que parents comme adolescents ont moins tendance à prendre les formes et précautions pour se respecter mutuellement. En cas de dispute et de conflit, il sera d’ailleurs fait allusion à des événements passés qui pourront blesser l’autre. Le rôle de chacun doit être bien défini: le parent est un modèle, un leader et un guide alors que le jeune doit accepter cette autorité en reconnaissant qu’il n’y a qu’un chef et qu’il doit tirer parti de l’expérience de ses parents. En tant que parent, nous devons avoir en tête qu’il est normal que notre relation avec notre enfant grandissant ait des hauts et des bas en raison des ajustements indispensables aux changements qui surviennent durant l’adolescence.
 
Mais lorsqu’on se retrouve au coeur d’un conflit parce qu’on s’est mal exprimé ou qu’on a mal compris, on s’aperçoit bien vite que l’art de communiquer n’est pas aussi simple qu’il en a l’air!En fait, lorsque l’on devient parent d’adolescent, il semble que cela vaille la peine de réviser nos notions sur la façon de communiquer avec notre ado.
 
Cela pourrait être par exemple :

- Notre adolescent est différent de nous, respectons le comme une personne à part entière. 
- Soyons accessible en utilisant des mots qui ne prêtent pas à confusion.
- Prenons le temps de discuter, d’expliquer, d’argumenter.
- Soyons patient, il faut parfois du temps à nos ados pour exprimer et développer leurs propres idées 
- Prenons soin d’être ouvert à la discussion et de vérifier que l’ad y est aussi réceptif, dans nos attitudes, mais aussi dans la façon que l’on peut avoir de sermonner, ou de ridiculiser ou de critiquer.

Par contre, le parent a parfois à faire face à certaines attitudes de la part de son ado qui peuvent être une entrave à la communication. C’est agaçant de se retrouver face à un adolescent renfermé qui ne lui répond que par monosyllabes, à un adolescent hypersensible dont les réactions sont démesurées par rapport à la nature des échanges ou à un adolescent qui ne l’écoute pas mais qui dit tout comprendre.
 
 
En tant qu’adulte et guide, c’est au parent d’améliorer la communication en faisant en sorte de changer ses mauvaises attitudes.
- Au lieu d’être dans l’injonction «Tu rentres à dix heures ce soir!», il peut poser une question: «À quelle heure penses-tu entrer ce soir?»
- Il doit éviter de faire des commentaires comme s’il avait le droit de tout juger et de ne pas céder au désir de blesser son jeune en l’humiliant devant les autres.
- Le parent peut apprivoiser son adolescent renfermé en passant tout simplement plus de temps avec lui et ce, tout en tenant compte que ce dernier est à construire son monde intime. - Face à son adolescent hypersensible, le parent peut s’annoncer davantage en frappant à sa porte ou en lui demandant: «Puis-je te parler de...?» afin de lui laisser le temps de se préparer à l’entendre.
- De même, le parent ira tout de suite à l’essentiel, en évitant les détails, avec un message clair pour être certain d’être bien compris de son ado qui ne l’écoute pas.
 
Il y a donc des règles simples à respecter en cas de conflit parent/ adolescent afin de solutionner le problème et d’éviter une absence de communication.

<a href="http://lilypie.com/"><img src="http://lbyf.lilypie.com/TikiPic.php/7LU3CVO.jpg" width="55" height="80" border="0" alt="Lilypie - Personal picture"><img src="http://lbyf.lilypie.com/7LU3p2.png" width="400" height="80" border="0" alt="Lilypie Kids Birthday tickers"></a>
<a href="http://frise.netenviesdemariage.com/" target="_blank"><img src="http://frise.netenviesdemariage.com/reglettes/bandeau_11080410345.png" border="0"></a>
<a href="http://frise.netenviesdemariage.com/" target="_blank"><img src="http://frise.netenviesdemariage.com/reglettes/bandeau_11080410346.png" border="0"></a>


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 01:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Parents imparfaits Index du Forum -> Notre vie de famille -> Nos enfants -> Le temps passe... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
AnnuPlus

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange et modifié par Magali
Les icones des sous forums,ainsi que la mascotte proviennent de ce site, avec l'autorisation de son auteur Julia Nikolaeva, known as Flameia.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com